architecture antilles

13 août 2007

L'habitation Clément

cl_ment_141

Juchée sur une colline, la maison créole domine l'ensemble de l'Habitation depuis le 18ème siècle. Classée Monument historique en 1996, elle incarne avec ses dépendances (terrasse, cuisine, écurie et logements) le coeur domestique de la propriété. Son architecture, son aménagement intérieur et ses meubles anciens témoignent de l'art de vivre créole et de sa parfaite adaptation aux conditions de vie sous les tropiques.

Elle est un lieu de prestige où se rencontrent des personnalités. En mars 1991, elle accueille les présidents Bush et Mitterrand à l’occasion d’un sommet faisant suite à la guerre du Golfe.

les images de l'habitation sont disponibles à:

l'album Habitation Clément

Posté par archi97 à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


le contraste architectural

                 A Fort-de-France , ville capital , la cité d'histoire se mélange avec la cité moderne         comme ici avec la nouvelle cité judiciaire et l'ancienne hotel de ville (théatre municipale actuel)

juin_juillet07_100

Posté par archi97 à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2006

cathédrale de fort de france

          Construite par Henri Picq (également architecte de la Bibliothèque Schoelcher) pour remplacer la cathédrale détruite par l’incendie de 1890 et le cyclone de 1891, la cathédrale est inaugurée en 1895. Elle est bâtie sur le principe d’une structure métallique à remplissage de gros béton enduit

f_de_f_029

pour d'autres images consulter l'album Cathédrale Saint Louis

Posté par archi97 à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La bibliothèque Schoelcher

La bibliothèque Schoelcher fut construite dans le jardin des Tuileries à Paris en 1887 par Henri Picq pour être présentée au public parisien

f_de_f_110

Après son exposition au jardin des Tuileries l’édifice fut démonté pièce par pièce et expédié à la Martinique où il fut remonté à l’emplacement de l’ancien hôtel du Petit Gouvernement au coeur de Fort-de-France

C'est un bâtiment à l’architecture surprenante, mélange de style romanobyzantin, baroque et néocolonial

pour plus d'images consulter l'album bibliothèque Schoelcher

Posté par archi97 à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2006

L'architecture de fort-de-france

f_de_f_110

Les visites de fort de france organisé par l'office de tourisme foyalais ont permis la découverte par un large public de la richesse et de la diversité de l'architecture de la ville-capitale

un peu d'histoire

voir le site suivant  http://www.zananas-martinique.com/martinique-fort-de-france/histoire.htm 

quelques dates importantes

1638 : Les premi1638 : Les premiers colons construisent un fortin.

1674 : "Victoire du Rhum". Louis XIV ordonne la création d'un vrai fort. Fort-Royal.

1676 : Le marquis de Baas décide de bâtir une ville sous la protection du fort.

1681 : Saint-Pierre perd son rôle de capitale au profit de Fort-Royal.

1724 : Inondation.

1762 :
Fort-Royal tombe aux mains des anglais. Epidémie de fièvre jaune.

1766 : Cyclone.

1771 : Tremblement de terre.

1794 : Fort-Royal est de nouveau occupé par les anglais jusqu'en 1802.

1801 : Par décret de Bonaparte, la ville perd son nom de Fort-Royal pour celui de Fort de France.

1839 : Tremblement de terre.

1890 : Un incendie dévaste entièrement la ville.

1891 : Cyclone.

1903 : Cycloneers colons construisent un fortin.

1674 : "Victoire du Rhum". Louis XIV ordonne la création d'un vrai fort. Fort-Royal.

1676 : Le marquis de Baas décide de bâtir une ville sous la protection du fort.

1681 : Saint-Pierre perd son rôle de capitale au profit de Fort-Royal.

1724 : Inondation.

1762 :
Fort-Royal tombe aux mains des anglais. Epidémie de fièvre jaune.

1766 : Cyclone.

1771 : Tremblement de terre.

1794 : Fort-Royal est de nouveau occupé par les anglais jusqu'en 1802.

1801 : Par décret de Bonaparte, la ville perd son nom de Fort-Royal pour celui de Fort de France.

1839 : Tremblement de terre.

1890 : Un incendie dévaste entièrement la ville.

1891 : Cyclone.

1903 : Cyclone

les diverses catastrophes qui ont touché la ville ont fortement influencé l'architecture en effet les maisons en pierre ne résistant pas aux fréquents tremblements de terre et les maisons en bois aux incendies destructeurs  un nouveau type de construction est apparu : la partie basse de la maison en pierre et la partie haute en bois , le bois de part sa souplesse résiste mieux aux tremblements de terre et la pierre à l'incendie ; si incendie il y avait on reconstruisait la partie en bois .

les photos de ces visites sont disponibles dans les albums suivants

  • les batiments administratifs
  • les immeubles créoles
  • les maisons urbaines bourgeoises
  • diversité de l'architecture moderne

consultez aussi le lien : une architecture oubliée

Posté par archi97 à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



27 juillet 2006

la villa chanteclerc

   Le corps central du bâtiment était, à l'origine, une maison créole en bois traditionnelle. Après avoir été restaurée,l' habitation a été agrandie par un promenoir, un balcon rectiligne et un porche ouvert en arcade. L' amiral Robert, haut commissaire de France aux Antilles-Guyane y a vécu de 1939 à 1943. La demeure appartient aujourd'hui au conseil général de la Martinique qui y organise de nombreuses rencontres et des réceptions, et y accueille également des hôtes de marque, comme le président haïtien Jean-Bertrand Aristide.

Pour voir des images voir l'album"villa Chanteclerc"

Posté par archi97 à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2006

la diversité architecturale de cuba

lonja_del_comercio

l'architecture cubaine est surprenante de part sa diversité

style coloniale ou européen espagnole

l'art déco

beaux-art

art nouveau

Depuis sa fondation en 1519, la Ciudad de La Habana est certainement la perle des capitales du Nouveau monde. Ultime étape pour les navires espagnols de la route des Indes qui s'en retournaient vers l'Europe. La Havane garde le souvenir de ses forteresses et de son rempart érigé à partir du XVIIe siècle en fronton de mer. Son centre historique, la Habana Vieja édifié au fil de la colonisation espagnole, britannique ou américaine, est inscrit sur la Liste du patrimoine mondiale de l'Unesco depuis 1982.

Posté par archi97 à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2006

habitation lagrange

lagrange

Fondé parla famille Lagrange, l' ensemble du domaine appartient, au milieu du XIXe siècle, à Guillaume de Pompignan, avant d' être racheté en 1915 par Léon Bally, qui construisit la demeure actuelle. Quelques éléments anciens subsistent: le canal, les écuries aménagées et les pavés datant du xviiie siècle. La sucrerie a cessé ses activités en 1953 et le domaine, racheté en 1990, a été restauré et transformé en hôtellerie de luxe. On remarquera les tourelles en encorbellement, la courtine aux angles arrondis de la façade principale et les balcons en fer forgé.

voir l'album habitation Lagrange

Posté par archi97 à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2006

Habitation lafavorite

roro_0041

Demeure dans les champs de cannes du début du siècle, l' est tout autant aujourd'hui dans l' urbanisation galopante qui l' enserre. Construite dans les années vingt, dans un style qui rappelle celui des « maisons folles » de la route de Didier, elle fut la «maison de maître» de l' habitation la Favorite et surplombe de quelques mètres la distillerie du même nom. À partir des plans d' un architecte parisien, le propriétaire a su lui donner une touche personnelle en ajoutant les tourelles d' angle, les charpentes en bois et les lucarnes de ventilation

pour d'autres photos : voir l'album Lafavorite

Posté par archi97 à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2006

Une maison de maitre typique

aubery_095     aubery_076

Situé dans une très ancienne maison coloniale, le Musée du Rhum Saint-James retrace l'histoire du rhum agricole à la Martinique

pour d'autres images : voir l'album st james

Posté par archi97 à 23:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

un authentique manoir créole

aubery_054

Bienvenue au Domaine Saint Aubin

Face à l'océan, au coeur d'un parc de deux hectares, le Domaine Saint Aubin retrouve sa vocation de manoir créole.

Hâvre de paix dans un jardin à la française, ce lieu privilégie le repos et les réceptions

dans un souci d’authenticité

pour d'autres images : voir l'album St Aubin

Posté par archi97 à 21:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]